47e anniversaire du soulèvement du Polytechnique d’Athènes

Classé dans : Annonces | 0

Annonce de l’Association de travailleurs grecs du Québec et de l’Association des résistants pour le 47e anniversaire du soulèvement du Polytechnique d’Athènes

Comme chaque année, nous célébrons cette année le 47e anniversaire du soulèvement de l’École polytechnique d’Athènes.

Pour la première fois, nous ne pourrons pas honorer les morts du soulèvement de l’École polytechnique, dans la salle hospitalière de l’Association, car les conditions de la pandémie ne nous permettent pas de le faire.

Le 17 novembre est cette année, comme chaque année, un jour de commémoration mais surtout de lutte pour la classe ouvrière, le peuple et la jeunesse. Comme chaque année, cette année est un jour où les véritables slogans anti-impérialistes de notre peuple seront entendus haut et fort.

L’anniversaire de cette année revêt une importance particulière, car son message de lutte peut et doit signifier la poursuite de la lutte de notre peuple tout au long de cette période pour protéger sa santé, pour lui assurer une vie meilleure, sur la base de ses potentialités de notre temps. Personne ne peut s’opposer aux expressions d’honneur et de lutte, ainsi que des formes que choisiront les syndicats, les associations, les syndicats d’étudiants et les organisations de résistance pour inviter le peuple et la jeunesse à participer.

C’est pourquoi, d’ici à Montréal, nous unissons notre voix à toutes ces organisations et nous disons au gouvernement grec et à ceux qui « annoncent » que l’École polytechnique « ne sera pas célébrée », que la permission à la classe ouvrière et à la jeunesse a été donnée par les morts du soulèvement, dans l’histoire des luttes du peuple et de la jeunesse, comme à l’École polytechnique, avec les ouvriers et les étudiants morts, contre la dictature des colonels, contre le pouvoir du capital dans son ensemble, qui écrase au fil du temps la vie et les besoins du peuple. Nous obtenons d’eux la permission, ainsi que la nécessité de construire une société qui répondra à nos rêves et à nos besoins. Comme toutes les années précédentes, cette année aussi, le message tonitruant du soulèvement de Polytechnique atteindra le monde entier.

47 ans après le soulèvement de novembre 1973, la lutte pour « Pain – Éducation – Liberté » se poursuit. La lutte pour amener le peuple à se débarrasser des États-Unis et de l’OTAN doit s’intensifier.

« Surtout aujourd’hui, alors que les sales plans USA-OTAN-UE au détriment des peuples de la région sont en cours, il est nécessaire d’entendre encore plus fort le slogan « À bas les EU, à bas l’OTAN », qui a inspiré des milliers de personnes en novembre 1973″.

Nous honorons simultanément l’École polytechnique et ses messages intemporels, en prenant toutes les mesures nécessaires pour protéger la santé des travailleurs et de la population. Cela signifiera en pratique que « l’École polytechnique vit » dans les luttes d’aujourd’hui, dans toutes les conditions !